top of page
Rechercher
  • mauranphi

Que la République était belle sous l'Empire !


En 1863, le Second Empire, installé depuis douze ans en France, organisait des élections législatives.

Celles de 1857 avaient vu la victoire écrasante des candidats "officiels", c'est-à-dire des candidats présentés par le gouvernement. L'opposition avait alors réuni 11% des suffrages (masculins, puisque les femmes ne votaient pas !).

En 1863, le gouvernement impérial fut considéré comme perdant, malgré une réelle majorité dans les urnes. Le score des oppositions était monté à 26 % . Cinq députés démocratiques et libéraux, salués par Jules Ferry, faisaient même leur entrée à l'Assemblée.

A l'occasion, Jules Ferry publia un ouvrage, La Lutte des élections de 1863, où, en bon avocat qu'il était alors, il fit un relevé précis et systématique des moyens utilisés par les autorités pour influencer et diriger le vote des paysans. Déjà, le futur promoteur de l'Instruction pour tous, partageait son souci d'une diffusion large d'une culture minimum pour garantir le libre arbitre de chacun.

Aux élections partielles qui suivirent l'élection générale, la tendance de montée des oppositions ne fit que s'affirmer. Entre 1863 et 1866, il y eut 36 élections partielles qui permirent à l'Opposition d'emporter 36 % des voix; entre 1866 et 1869, il y eut 29 élections qui la portèrent à un score de 40 % : l'Empire, malgré son succès lors du référendum de 1870 ne pouvait pas survivre à une défaite militaire...


Découvrez cette histoire aujourd'hui délaissée : www.artisanmauran.com et https://www.ebay.fr/str/lartisanbibliophil

8 vues0 commentaire

コメント


bottom of page