top of page
Rechercher
  • mauranphi

Un exemplaire d'une bibliophile réputée...



En 1737, la bibliothèque de la l'hôtel de la rue du Cherche-Midi, à Paris, de la comtesse de Verrüe fut vendue aux enchères par le libraire Gabriel Martin, qui avait rédigé, pour l'occasion, un catalogue de 3 000 titres. 117 livres aux armes de la Comtesse sont actuellement propriété de la BnF.

Pour rappel, la comtesse de Verrüe, icône de la bibliophilie, était Jeanne Baptiste d'Albert de Luynes (1670-1736), épouse de Joseph de Scaglia, comte de Verrüe. Elle fut la maîtresse de Victor-Amédée II, duc de Savoie. Elle finit par se réfugier à Paris en 1700. Sa bibliothèque, divisée entre Meudon et Paris, était riche de 18 000 livres.

L'exemplaire qui nous occupe est l'Histoire de l'Ethiopie Orientale, [traduction du portugais de Dom Gaëtan Charpy, à partir d'un texte de Jao Dos Santos publié en 1609 in-folio].C'est l'édition de Jean de La Caille, le célèbre historien de l'imprimerie. Une première édition parut en 1684 chez Claude Barbin et André Cramoisy

Né à Evora, João Dos Santos séjourna onze ans en Afrique australe. Il disparut à Goa en 1622. Le récit du missionnaire dominicain est un classique de la littérature portugaise de voyage. En 1586, quatre mois après avoir quitté Lisbonne, il s’installa sur la côte à Sofala, avant de pénétrer à l’intérieur du Mozambique par la voie du Zambèze. Ethnologue avant l’heure, il a recueilli de curieuses informations sur les royaumes des Bantous, appelés Cafres par les Portugais, terme emprunté à l’arabe kafir, signifiant « infidèle ». Il décrit leurs habitations, leurs cérémonies funèbres, ainsi que la fl ore, la faune, la chasse ou le cannibalisme.


Plus de précisions sur www.artisanmauran.com





9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page