top of page

La Croisade contre les Albigeois , épopée nationale , traduite par Mary-Lafon, Paris 1868.

 

in-8° demi chagrin bleu, dos à nerfs, titre et auteur frappés au dos. Couvertures conservées, bloc-livre avec quelques rousseurs , en majorité non découronné. Reliure moderne. Édition originale ; 385p. + 12 gravures.

 

A rebours d'Ernest Renan qui prônait l'oubli des exactions de l'invasion du sud de la France par le nord, au nom de la nécessaire unité nationale , Mary-Lafon [Jean-Bernard Mary-Lafon (1810-1884) revendiqua une histoire particulière du Midi (1845).

 

En parallèle du mouvement félibrige, d'auteurs comme Sismondi ou Augustin Thierry, Mary-Lafon rappella le futur saccagé de la civilisation méridionale, brillante et bourgeoise , par une société féodale et cléricale. Rien ne rendait inéluctable son rattachement à la France et Mary-Lafon offre l'originalité d'une réflexion sur un potentiel Etat, né en Occitanie et englobant un vaste conglomérat méditerranéen.

 

La traduction de la Croisade, qui lui demanda vingt ans de travail, marque un infléchissement, que la défaite de 1870 accentuera chez les occitanistes, en ancrant l'histoire du Midi dans l'épopée nationale. Un jalon indispensable de la bibliographie occitane.

Mary-Lafon , l'indispensable de toute bibliothèque occitane : la Croisade 1868

150,00 €Prix
TVA Incluse
    bottom of page